Transition et long terme

Transition et long terme

La majorité des AJA traités pour un cancer seront ce que le monde anglo-saxon appelle des « survivants » du cancer. Etre survivant, c’est aussi se faire suivre pendant de nombreuses années pour détecter d’éventuelles complications tardives des traitements mais également pour en évaluer les conséquences psychologiques et sociales.

De nombreuses initiatives sur le suivi à long terme des enfants atteints de cancer ont été développées en France et à l’étranger. Néanmoins, il existe assez peu d’études de suivi et de recommandations de suivi chez l’adulte jeune.

Par ailleurs, il n’existe pas non plus de recommandations concernant l’organisation du suivi, notamment lors du passage à l’âge adulte. Il arrive à la fois que les patients soient suivis de façon trop prolongées en milieu pédiatrique, ou qu’ils soient adressés de façon abrupte dans un milieu adulte. Cette absence de structuration de la transition peut entraîner l’abandon du suivi médical.

L’objectif de ce groupe est de proposer des recommandations sur le suivi des patients AJA, sur la structuration et la planification de la transition du monde pédiatrique vers le monde adulte en cancérologie.

Ce groupe de travail réunit des oncologues pédiatres et adultes, des infirmiers, des psychologues et des assistantes sociales.

Coordination : Nicolas Boissel, hématologue, Hôpital Saint Louis à Paris

Vous souhaitez faire partie de ce groupe de travail, n’hésitez pas à contacter son coordinateur par le biais de :  contact@go-aja.fr