Quand tu arrives à l’hôpital pour commencer ton traitement, c’est souvent la première fois que tu vois un service hospitalier. Dans certains cas, le diagnostic de cancer a été fait par des examens préalables et tu connais déjà ton diagnostic et même le traitement. Dans d’autres cas, tu es hospitalisé(e) en raison de symptômes qui nécessitent qu’un diagnostic soit établi.

Ton médecin référent, qui va te suivre durant toute la durée de ta maladie, t’explique les examens nécessaires pour comprendre pourquoi tu présentes ces symptômes. Il t’annonce ensuite le diagnostic et le traitement du cancer ainsi que les effets secondaires attendus. Comme, par exemple, la chute des cheveux ou la baisse des défenses immunitaires ou encore le risque d’hypofertilité.

L’annonce des diagnostics et des traitements ainsi que de leurs conséquences et un moment difficile de l’hospitalisation. C’est le premier vrai contact avec la réalité de la maladie et de ses conséquences. Les informations qui t’ont été données seront reprises ultérieurement par ton médecin, par les infirmières notamment d’annonce, mais aussi à tout moment quand tu le souhaites et quand les questions se présentent.

C’est autour de ce plan de traitement que vont s’organiser tes séjours à l’hôpital. En effet, selon ta pathologie, le traitement peut parfois nécessiter des hospitalisations plus ou moins répétées de quelques jours ou des hospitalisations plus prolongées, de plusieurs semaines à plusieurs mois. Dans d’autres cas, tu ne seras hospitalisé(e) que la journée en hôpital de jour et tu ne resteras pas dormir à l’hôpital.

Réflexion autour des spécificités liées à ta tranche d’âge

L’objectif est à la fois de te proposer :

  • le traitement le plus adapté à ta maladie et à ton âge
  • les conditions de soins et d’accompagnement qui répondent à tes demandes et à ta situation : respect de l’intimité, possibilité de rencontrer d’autres jeunes en cours de traitement, poursuite de ta scolarité, accompagnement psychologique et social adapté, préparation à l’après-traitement…

Beaucoup de monde autour de toi

Autour de toi gravitent beaucoup de « blouses blanches ». Il y a d’abord ton médecin référent, que tu connais déjà puisqu’il a posé le diagnostic de ta maladie, mais aussi beaucoup d’autres médecins. Certains sont encore en cours de formation – ce sont les étudiants en médecine, d’autres sont déjà médecins mais pas encore docteurs – ce sont les internes. L’équipe soignante qui t’entoure est pluridisciplinaire. Elle est composée d’infirmiers, psychologues, aides soignant, kinésithérapeutes, diététiciens, etc …

Tous ces visages qui assurent une présence continue 24h/24 – 7jr/7, vont peu à peu devenir familiers.

Des règles de vie à respecter

L’hôpital possède son propre règlement intérieur avec, par exemple :

  • des horaires de lever à respecter
  • une toilette quotidienne à réaliser
  • certains hôpitaux vont accepter qu’un proche dorme dans la même chambre que toi si tu le souhaites

Des activités pour te distraire

Le temps est parfois long à l’hôpital. Selon tes envies et ton état de fatigue, des activités créatives, culturelles ou sportives te seront proposées à ton chevet ou dans une salles d’activité.
Ce sont des animateurs de l’hôpital ou issus d’associations qui interviennent.

Beaucoup de services proposent un accès à internet et à la télévision quand tu le souhaites.

Aller plus loin

> Tes proches et ton entourage